À PROPOS

MANATAVO TEMPI est un feuilleton numérique jeunesse accessible sur iPad. Une maison virtuelle y est prétexte à la découverte d’un monde fantastique évolutif. Des collections de récits, des clips et différents carnets créatifs s’étoffent progressivement à travers l’expérience de l’application, permettant aux enfants d’approfondir leur compréhension de l’univers.

  

MANATAVO TEMPI est une application pour enfants de 6 à 10 ans. La première saison du feuilleton se déroule en suivant la quête des soixante Manatavo débusqués au fil des jours dans la maison. Une fois trouvés, l’horloge pourra à nouveau fonctionner normalement… Du moins jusqu’à la prochaine fois.

MANATAVO TEMPI est un espace composite qui trame ensemble différents médiums. On y trouve des histoires, des sons, des recettes, des chansons, et des énigmes. On y visite une maison remplie d’objets farfelus. Dans notre univers, le temps est une série de lieux qu’on peut fréquenter, et les secondes sont des personnages volants qu’on doit collectionner. Le courrier est livré dans des biscuits chinois et la nuit se trouve dans la clairière, derrière la maison.

LES LOCATAIRES

MANATAVO TEMPI abrite des marionnettes muettes au pelage doux, des boîtes de mouchoirs volantes plus ou moins ponctuelles, une chasseuse de sons, un façonneur de bulles, un sculpteur de matière organique périssable, de petits êtres difformes avec des problèmes communicationnels, un mauvais vilain, un peintre trop lent et un collectionneur clandestin de dessins d’enfants.

LES MANATAVO

Les Manatavo sont une colonie constituée de soixante petits spécimens volants et fugueurs. Ils nichent dans l’espace des secondes de l’horloge de la façade (bien que, la plupart du temps, on les trouve cachés un peu partout dans la maison). Ils se laissent facilement approcher (une fois qu’ils ont été débusqués). Ils contrôlent le temps et aiment ce dernier un peu désordonné.

 

JACQUES ESSOR

Jacques est le propriétaire de la maison. Il est aquarelliste et ne peint que des natures mortes. Il est d’une lenteur exaspérante, et beaucoup de tableaux demeurent malgré lui inachevés. Il est secrètement amoureux de La Voisine, avec qui il entretient une correspondance amoureuse. On peut épier leurs échanges sur le fil de la corde à linge qui sépare leurs deux maisons.

 

 

ALAIN FRUITÉ

Alain est cuisinier, mais il préfère se dire « sculpteur de matières organiques périssables ». Il n’habite pas la maison, mais on peut toujours le trouver ou bien dans la cuisine, qu’il préfère présenter comme « son atelier », ou bien dans le restaurant pour enfant du rez-de-chaussée, qu’il préfère nommer « la salle d’exposition ». Il est un poil opportuniste, mais préfère préciser qu’au fond, il est un aventurier. Alain est le meilleur ami de Jacques.

 

 

MIRMI

Mirmi est une chasseuse de sons insomniaque. Elle possède une importante collection de bruits variés. Elle héberge régulièrement les musiciens qui acceptent de lui composer une berceuse. Mirmi cherche la clef du sommeil, et la musique lui semble le meilleur moyen d’y parvenir. Septo et elle ont trouvé la maison au hasard d’une expédition. Ils ne l’ont ensuite jamais quittée.

 

 

SEPTO

Septo est ingénieur-architecte de bulles. C’est un doux rêveur. Il aime prendre de longs bains sans être dérangé. Il est un peu dédaigneux (Mirmi le qualifierait plutôt de capricieux). Septo est un habile bricoleur. Il a complètement rafistolé la maison, qui était dans un piteux état, lorsque Mirmi et lui s’y sont installés. Selon lui, chacun devrait avoir une petite bulle où il fait bon se réfugier.

 

 

BOULAIN

Boulain est un énigmatique locataire qui habite depuis toujours le grenier de la maison. Sauf Jacques, personne ne l’a jamais rencontré. Plusieurs rumeurs circulent à son sujet. On prétend qu’il serait responsable des rêves et des cauchemars. Boulain est avant tout un timide observateur qui n’a jamais appris à parler. Il est amateur d’art, et possède une imposante collection de dessins d’enfants.

 

 

VILAINE ROCHE

Vilaine Roche est un sympathique apprenti-criminel. Il habite clandestinement une fissure de la maison. Il tient un journal à l’intérieur duquel il note les activités agaçantes des locataires. Il y rédige ses rapports d’espionnage et y planifie différents coups montés. La plupart de ses plans échouent, mais ses chroniques demeurent une manière de rester informé de l’actualité de la maison.

 

 

LES BŌGLŌ

Les Bóglò sont une petite communauté anciennement migratrice. Ils vivent maintenant dans le four à pain extérieur de la maison. Ils communiquent dans un dialecte indigène incompréhensible, qu’eux-mêmes ne semblent pas comprendre. Ils aiment chanter et se chauffer au soleil. Ils vénèrent Vilaine Roche, pour qui ils collaborent à différents plans d’espionnage. Sauf avis contraire, ils sont complètement idiots.

 

 

LA FLUTISTE

La Flûtiste habite la corniche de la maison. Elle compose de petits interludes musicaux pour marquer le début et la fin de la journée. Elle est plutôt solitaire. Personne ne la connaît très bien (mais ça pourrait changer).

 

 

DITES NOUS BONJOUR!
SAY HELLO!

Envoyez-nous des lettres d’amour et toutes vos questions en utilisant le formulaire ci-dessous /

Send your love letters and questions using this form :

 

3 + 12 =